L'énigme des sept tours

Disséminées à l'écart, parmi les vignes, d'étranges ruines mangées de lierre attisent la curiosité: quatre tours bien visibles -dont l'une, carrée, dite « tour de la Place », vient d'être consolidée, non loin de la nationale. D'autres sont écroulées, ou transformées en maisons. À l'origine elles étaient sept, peut-être dix, et leur histoire est incertaine: traces d'une citadelle bâtie entre le VIIIe et le XIe, voire le XIIIe siècle, comme le suggèrent les études récentes? Couvrant cinq hectares, elle eut été bien vaste pour l'époque. La chronique rapporte en tous cas qu'un seigneur de Chignin régnait là dès le XIe siècle, et que la tour de Biguerne lui tenait lieu de château. Saint Anthelme y serait né, et c'est pourquoi les pères Chartreux la transformèrent, dans les années 1870, en une singulière chapelle dont les hauts murs presque aveugles sont couronnés de créneaux d'opérette, et flanqués d'un clocher-tourelle pointant comme un minaret.

Plus d'info :Les Tours - En PDF